Livraison gratuite dès 50€ d’achat

0,00 
No products in the cart.
auto-injecteur d'epinephrine

Epinephrine : la fin des auto-injecteurs?

Epinephrine : la fin des auto-injecteurs?

Les personnes souffrant d’allergies alimentaires sévères doivent généralement avoir avec elles en permanence leurs auto-injecteurs d’epinephrine. La gestion de ces seringues reste un souci logistique important pour les personnes concernées, mais une lueurs d’espoirs pointe son nez à l’horizon !

 

A quoi servent les injections d’epinephrine dans le cadre des allergies alimentaires ?

 

L’epinephrine est un médicament utilisé dans le traitement d’urgence des allergies alimentaires, et notamment du choc anaphylactique qui engage le pronostique vital du patient. Lorsqu’il est bien utilisé, l’auto-injecteur peut potentiellement sauver la vie du patient.

Son action est identique à celle de l’adrénaline, qui est une molecule naturelle que le corps humain produit:

  • ouverture des voies aériennes
  • augmentation de la pression artérielle
  • accélération du rythme cardiaque

Ainsi, l’epinephrine lutte contre les symptômes que provoque l’allergie alimentaire.

 

Pour aller plus loin : Présentation détaillée de l’epinephrine élaborée par le laboratoire Pfizer Canada.

Profitons de cet article pour vous présenter à nouveau la bonne utilisation des différents stylos auto-injecteurs d’epinephrine :

La gestion complexe des auto-injecteurs d’adrénaline

 

Si l’utilisation de ces stylos auto-injecteurs  d’epinephrine est une démarche ultime de sécurité pour les personnes ayant des allergies alimentaires sévères, elle n’en reste pas moins très contraignante. En effet, le patient doit avoir en permanence sur lui 2 seringues. Celles-ci doivent être transportées dans des conditions garantissant leur efficacité, c’est à dire à l’abris de la lumière et des variations importantes de temperature. Des glacières isothermes peuvent apporter une solution à ce problème, mais elles restent encombrantes et nécessitent une organisation personnelle importante avant chaque sortie du domicile.

De plus, l’acte d’injecter un produit médical, et notamment à un enfant lorsque cet acte doit être fait par une assistante maternelle, un maître ou une maîtresse, ou tout autre adulte en charge de l’enfant malade, est psychologiquement très impliquant. Cela peut être un frein à la bonne médication du patient dans un délais rapide, ce qui peut avoir des conséquences vitales. (Rappelons, et c’est essentiel, qu’une injection d’epinephrine, même si elle n’était pas nécessaire, n’entraine que des symptômes légers qui disparaissent rapidement. Il vaut mieux procéder à cette injection alors que cela n’était pas nécessaire que le contraire !)

 

Vers des solutions alternatives à l’administration d’epinephrine

 

 

C’est au regard de ces différentes difficultés d’administration de l’epinephrine qu’une lueur d’espoir semble émerger. Le site Medscape publie, mardi 3 mars 2022, un article (en anglais) présentant des alternatives aux auto-injecteurs.

Voici une présentation rapide des alternatives, qui ont été présentées lors du salon annuel de l’American Academy of Allergy, Asthma & Immunology :

 

  • Le spray nasal : 2 laboratoires américains, ARS Pharma (Californie) et Bryn Pharma (Caroline du Nord) travaillent au développement de sprays permettant de diffuser l’epinephrine au patient directement par le nez, sans action invasive d’une seringue. Ces laboratoires mettent en avant la praticité de leur solution, pouvant être transporté et utilisé facilement, tout en maintenant un prix raisonnable pour cette solution.
  • Le timbre sublingual : Le laboratoire Aquestive Therapeutics (New Jersey) a lui décidé de travailler sur une diffusion bucale de l’epinephrine, utilisant une languette de la taille d’un timbre poste à placer sous la langue du patient pour lui administrer le médicament.

 

 

Des résultats très positifs pour une mise en vente prochaine

 

 

Pour évaluer l’efficacité de ces différentes solutions, ces laboratoires ont pris en compte le temps que prenait la diffusion du produit pour atteindre une concentration maximale du plasma. Voici les différents résultats déclarés :

 

epinephrine : temps de diffusion selon le mode d'administration

Bien évidemment, l’efficacité de l’epinephrine reste identique via ces différentes solutions. La difference se fait par contre sur le temps que met la molécule a être pleinement active dans le corps du patient.

Ces nouvelles solutions, encore en phases de test, semble par conséquent être parfaitement adaptées pour une action rapide contre l’anaphylaxie.

 

A l’heure actuelle, la solution de ARS Pharma entreprend les démarches de validation par la FDA (Food and Drug Administration) aux Etats-Unis et espère être en mesure de lancer sa solution à l’été 2023. Le laboratoire Aquestive, quand à lui, souhaite avoir lancé ses études de validation au cours du second trimestre de cette année.

 

Nous espérons donc que les résultats seront concluant, pour voir arriver par la suite ces nouveaux traitements en France. Affaire à suivre !

 



On vous tient informés ?

Commentaires

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *