Livraison gratuite dès 50€ d’achat

0,00 
No products in the cart.

L’allergie au soja est l’une des plus connues en France. Elle bénéficient d’une gamme de produits de substitution importante et d’une attention des industriels de l’agro-alimentaire intéressante tant son augmentation est importante ces dernières années.

1%

1% de la population française s’est vu diagnostiquer une allergie au soja

Description de l’allergie au soja


L’allergie au soja est une des allergies alimentaires qui progresse le plus ces dernières années. ce phénomène est dû à l’augmentation de la consommation de soja dans notre alimentation. En effet, cet aliment offre un apport très intéressant de protéines. Il est de plus en plus associé à une alimentation saine, voire même à un substitut nutritionnel intéressant pour les personnes végétariennes.

L’allergie au soja peut se déclencher par absorption, mais également par contact cutané. Car il faut noter que le soja est utilisé dans l’alimentation sous forme de graines, d’huile, de graisse ou de sauces principalement, mais on le retrouve également dans des produits cosmétiques.

La cuisson du soja élimine une grande partie des allergènes qu’il contient, mais pas l’intégralité. Cette allergie est principalement présente chez l’enfant, mais peut

perdurer à l’âge adulte. Il existe des cas de déclaration de l’allergie chez des personnes adultes, mais ces cas restent minoritaires.

Symptômes de l’allergie au soja

Niveau de risque de l’allergie au soja

Risque moyen

L’allergie alimentaire au soja en soi provoque des symptômes lourds mais pas mortels. Cependant, il existe une forte probabilité d’allergie croisée avec le soja qui peuvent avoir des conséquences bien plus graves. Les symptômes réellement associés à l’allergie au soja sont les suivants :

  • digestifs : douleurs abdominales et de diarrhées, vomissements
  • respiratoires: toux, gêne respiratoire et un syndrome oral
  • cutanés : urticaire, eczéma, oedème de Quincke

Les symptômes associés à d’autres allergènes majeurs peuvent entraîner un choc anaphylactique, c’est à dire un arrêt cardio-respiratoire pouvant entraîner la mort. Il ne faut donc pas sous-estimer les conséquences d’une allergie au soja et bien se renseigner auprès d’un allergologue pour se faire diagnostiquer, et prescrire un traitement adéquat le cas échéant.

Traitement et guérison de l’allergie au soja

Disparition de l’allergie au soja sans traitement

63%

Disparition de l’allergie au soja par réintroduction : AUCUNE DONNÉE

L’allergie au soja est majoritairement présente chez les enfants en bas âge. Cette allergie peut cependant disparaître lorsque l’enfant grandit. Selon les études récentes, cette allergie disparaît dans 63% des cas à l’âge de 7 ou 8 ans.

Pour les enfants dont l’allergie ne disparaît pas spontanément, il existe des protocoles de réintroduction en milieu hospitalier du soja. Ainsi, les enfants se voient administrer des doses très faibles de l’allergène, puis, si aucune réaction majeure n’apparaît, les doses sont augmentées jusqu’au seuil de tolérance de l’allergène. Cette procédure est mise en place sous la supervision d’un médecin apte à agir rapidement en cas de réaction sèvère.

Mais avant d’en arriver à la disparition de l’allergie, ou même le fait d’envisager une réintroduction, il est essentiel de mettre en place une éviction totale de l’aliment dans l’alimentation de l’enfant. Si le soja offre l’inconvénient d’être un aliment masqué, car souvent intégré sous forme de sauce ou d’huile, il a par contre

l’avantage de faire partie des aliments à mention obligatoire. En effet, la directive européenne  1169/2011 impose que la présence de soja dans un aliment emballé soit mentionné. Et comme cette aliment peut aussi subir une contamination indirecte (lorsque le soja n’est pas un composant de la recette, mais qu’il est

manipulé dans l’atelier produisant le produit par exemple), les producteurs mentionnent également la présence de traces dans leurs produits. Ainsi, vous retrouvez des formules telles que : “peut contenir des traces de soja”, ou “fabriqué dans un atelier manipulant du soja”.

Ces aides sont essentielles pour une éviction efficace, qui évite toute mise en danger de l’enfant.

Liste des allergies croisées à l’allergie à l’arachide







Source : site ALK

Lectures recommandées



On vous tient informés ?