La boutique

Trousse PAI

Conservation

de l'adrénaline

T-shirt

de prévention

Gourde

Isotherme

Boîte à

Repas

Glacière

isotherme

Bavoir

de prévention

Body

de prévention

Pull

de prévention

Sweatshirt

de prévention

NEWSLETTER

-10% sur votre

première commande


0,00 
Aucun produit dans le panier.
0,00 
Aucun produit dans le panier.

L'allergie aux protéines de lait de vache est très développée dans les pays industrialisés. Ses risques sont modérés. Cependant, cette allergie alimentaire touchant fortement les nourrissons, elle est un véritable calvaire pour de nombreux parents de nourrissons, démunis face aux symptômes de leur enfant.

2% de la population française s'est vu diagnostiquer une allergie aux protéines de lait de vache

Description de l’allergie aux protéines de lait de vache (PLV)



L’allergie aux protéines de lait de vache, souvent appelée APLV se déclenche généralement dès les premières prises de biberons, que le bébé soit nourri au sein en amont ou pas. Cependant, certaines études semblent suggérer que la sensibilisation peut être imputée au lait maternel, qui peut contenir la protéines allergène bêtalactoglobuline, dans un peu moins de la moitié des cas. Cette transmission reste cependant dépendante de la consommation par la mère de protéines de lait

de vache.

D’autres études estiment la sensibilisation aux protéines de lait de vache avant même la naissance du bébé, dans le ventre de sa mère. Il s’agit d’une allergie alimentaire en pleine expansion en Europe, et qui touche majoritairement les enfants en bas âge, soit jusqu’à 4 ans environ.

Symptômes de l’allergie aux PLV

Niveau de risque de l'allergie aux protéines de lait de vache

Risque modéré



L’allergie alimentaire aux protéines de lait de vache présente plusieurs formes de symptômes :


  • digestifs : les personnes APLV peuvent être atteintes de diarrhée, vomissements, constipation, reflux, sang dans les selles
  • respiratoires: Les personnes APLV peuvent rencontrer des difficultés respiratoires et avoir des sifflements
  • cutanés :Les personnes APLV présentent souvent de l’urticaire ou de l’eczéma


Il est à noter que les symptômes de l’APLV n’apparaissent pas immédiatement et peuvent ne se dévoiler qu’après 1 ou 2 jours, ce qui les rend difficiles à identifier.