Blog

Rentrée 2021 : nouveau P.A.I, pénurie d’adrénaline et vêtements de prévention des allergies alimentaires

La rentrée scolaire est une période souvent difficile à gérer pour les parents d’enfants ayant des allergies alimentaires. Qu’il s’agisse de la première fois que l’enfant arrive en collectivité, qu’il change d’établissement, ou tout simplement que le personnel d’encadrement ne soit plus le même, cette étape nécessite une bonne organisation de la part des familles. Alrj vous donne les outils pour vous faciliter cette étape.

 

Il n’avait pas changé depuis 2008, et bien cette fois c’est fait, le PAI nouveau est arrivé !

Rappelons tout d’abord que le Projet d’Accueil Individualisé est un protocole mis en place par le Ministère de l’Education Nationale, de la Jeunesse et des Sports, mis en place pour permettre aux enfants ayant un trouble de la santé durable, d’être intégré comme tous ses camarades dans les activités scolaires et périscolaires.

 

Ce document (que nous vous mettons en téléchargement ci-après dans sa version dédiée à l’asthme et aux allergies alimentaires) permet de détailler le suivi nécessaire de l’enfant ayant une pathologie. Ainsi, pour un enfant ayant des allergies alimentaires, le PAI contient :

 

– Les coordonnées des parents

– La signature des personnes pouvant mettre en place ce PAI (Chef d’établissement, Enseignant, Médecin ou infirmier scolaire, Responsable du service de restauration, responsable des temps périscolaires, etc)

– Les aménagements nécessaires pour le bon accompagnement de l’élève. Dans le cas d’une allergie alimentaire, le PAI liste les différents aliments en éviction, et la nécessité, ou non, pour la famille de fournir le panier repas de l’enfant, pour le repas du midi, comme pour les repas lors des sorties scolaires par exemple.

– Le protocole de soins à mettre en place, soit au long court, soit en cas d’urgence.

 

C’est surtout sur ce dernier point que le PAI 2021 a été retravaillé, afin d’intégrer une information complète sur la manipulation des auto-injecteurs d’adrénaline.

Lien utile : téléchargez le Projet d’Accueil Individualisé 2021

Apporter les repas de votre enfant ayant des allergies alimentaires

Lorsqu’un enfant a des allergies alimentaires, il existe deux cas de figure:

  • Si l’allergie ne concerne que l’absorption stricte de l’aliment (pas d’eviction des “traces” de l’allergène), et que l’établissement met en place un menu indiquant les allergènes, l’enfant peut manger en collectivité comme ces camarades. Son repas ne devra être adapté que lorsque le menu contient un de ses allergènes.
  • Si l’allergie alimentaire comprend l’éviction de l’aliment et des traces de celui-ci, il est alors obligatoire que l’enfant apporte son propre repas depuis la maison.

Le repas doit alors être stocké séparément des autres aliments. L’établissement d’accueil doit s’équiper d’un réfrigérateur dédié, ainsi que d’un micro onde pour réchauffer le plat de l’enfant. Dans les écoles, c’est à la mairie d’équiper le lieu d’accueil de ces différents appareils.

 

Lorsque l’enfant est déposé dans l’établissement, le repas apporté doit être contrôlé par le personnel. La personne en charge de cette vérification doit s’assurer que les aliments ont été transportés à une température permettant la bonne conservation du repas. De plus, les dates de péremption des aliments transformés (yaourt, plat cuisiné, etc) doivent être vérifiés.

 

Pour s’assurer que les aliments sont transportés dans de bonnes conditions, il existe des produits adaptés, tels que les glacières isothermes ou les boîtes à repas pour enfants.

 

alrj vous propose tout une gamme de ces produits, disponibles ici :

Pénurie  d’auto-injecteurs d’adrénaline en pharmacie

Il est nécessaires que les médicaments indiqués dans le PAI soient à tout moment disponibles si l’enfant venait à se trouver en situation d’urgence. Ainsi, il est demandé aux familles de multiplier les trousses de secours dans l’établissement. En règle général, dans les écoles par exemple, il faut mettre à disposition une trousse de secours dans la classe de l’élève, dans le local de restauration (si l’enfant mange à la cantine) et dans la salle principale de l’accueil périscolaire (la garderie par exemple).

 

Cette multiplication des trousses de secours a chaque année pour conséquence de créer une pénurie de traitements. Ainsi, il est souvent difficile de se procurer la bonne quantité de médicaments avec des dates d’utilisation pouvant aller jusqu’à la fin de l’année scolaire. Il est souvent nécessaire de faire le tour des pharmacies locales pour se procurer ces médicaments. Vous pouvez également demander à ce que ces traitements soient commandés.

 

Dans le cas ou les traitements fournis ne couvrent pas toute la durée de l’année scolaire, il sera nécessaire de demander à votre médecin de vous fournir une nouvelle ordonnance pour pouvoir renouveler les médicaments en cours d’année, lorsque ceux-ci arriveront proche de leur date de péremption.

Vêtements de prévention des allergies alimentaires

 

Une nouvelle rentrée scolaire signifie que l’enfant ayant des allergies alimentaires sera sous la responsabilité de nouvelles personnes, qui n’ont pas forcément assimilé sa pathologie.

 

Pour marquer rapidement les esprits du personnel des établissements de la petite enfance, dans les écoles, ou même dans les centres d’activité parascolaires, une gamme de vêtements de prévention existe. Ces vêtements personnalisables, permettent d’afficher clairement les allergies alimentaires de l’enfant, pour éviter au maximum les absorptions accidentelles.

 

Quelques chiffres clés confirment la nécessité de cet outil de prévention : 1 enfant sur 4 ayant des allergies alimentaires absorbe accidentellement son allergène chaque année. Et ces absorptions accidentelles arrivent 90% du temps en dehors de la maison.

 

Retrouvez cette gamme de vêtements développés par alrj en cliquant sur les images suivantes :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *