Blog

auto-injecteur d'adrénaline

Comment utiliser un auto-injecteur d’adrénaline

L’auto-injecteur d’adrénaline en cas de choc anaphylactique

En cas de choc anaphylactique causé par une allergie alimentaire, il est essentiel d’agir rapidement : le traitement d’urgence se fait via un auto-injecteur d’adrénaline.

Ces seringues doivent être administrées par voie intramusculaire. Leur conception a été étudiée pour proposer une utilisation simple, et sans risque de piqûre accidentelle.

Ces injections d’adrénaline peuvent sauver la vie d’une personne faisant un choc anaphylactique. Par contre, l’administration de ce produit en intramusculaire, s’il est administré alors qu’il ne s’agit pas d’un choc anaphylactique, n’est pas dangereux.

Mais ces traitements peuvent paraître impressionnants. C’est pourquoi il est intéressant de regarder en vidéo l’utilisation de ce procédé, pour ne pas le craindre si un jour vous aviez à l’utiliser.

De plus, dans le cadre d’un PAI pour un enfant par exemple, il est conseillé de présenter ces vidéos aux personnes susceptibles de devoir intervenir si l’enfant venait à faire un choc anaphylactique. L’appel au SAMU sera bien évidemment le premier réflexe à avoir, mais il faudra ensuite passer à l’action rapidement.

En France, 3 auto-injecteurs sont proposés en pharmacie. Voici donc la vidéo de présentation de chacun.

Utilisation de l’auto-injecteur d’adrénaline EPIPEN

https://www.epipen.fr/

Utilisation de l’auto-injecteur d’adrénaline ANAPEN

https://eurekasante.vidal.fr/medicaments/vidal-famille/medicament-gp1159-ANAPEN.html

Utilisation de l’auto-injecteur JEXT

https://www.jext.fr

Réviser pour ne pas être déstabilisé

Soyons clair, personne n’espère avoir à utiliser un auto-injecteur de ce type. Pourtant, vérifier régulièrement que vous en maîtrisez l’utilisation est essentiel. N’hésitez pas à regarder régulièrement ces vidéos. Certains laboratoires proposent même des seringues factices d’entraînement, qu’ils vous transmettent sur simple demande.

Que ce soit les parents, les proches ou les personnels d’encadrement des enfants allergiques, savoir manipuler correctement ces auto-injecteurs sera une sécurité si un jour vous aviez à les utiliser. Un choc anaphylactique, pour la personne qui en est témoin, est suffisamment stressant pour ne pas avoir à se rajouter l’inquiétude quant à la manipulation de la seringue.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

X