Blog

Femme portant un masque de protection contre le COVID-19

Covid-19 et Asthme

Les allergies alimentaires sont souvent associées à de l’asthme, qui peut être un facteur aggravant en cas de crise. En cette période difficile ou le COVID-19 s’étend à travers le monde, et que celui-ci affecte particulièrement les voies respiratoires, il est légitime de s’interroger sur les conséquences que le virus peut avoir sur les personnes asthmatiques.

Synthèse des avis scientifiques sur les conséquences du COVID-19 sur les personnes asthmatiques

L’année 2020 démarrait plutôt bien pour les personnes allergiques, avec notamment l’annonce du lancement d’un médicament contre l’allergie à l’arachide. Mais c’était sans compter l’arrivée du virus COVID-19, qui est désormais sur toutes les lèvres. Même si la connaissance scientifique de ce nouveau coronavirus reste limitée, il est prouvée qu’il affecte plus particulièrement les voies respiratoires. L’inquiétude grandit donc chez les personnes asthmatiques à juste titre. Mais le problème à ce jour, est qu’on peut lire tout et son contraire à ce sujet. C’est pourquoi alrj a fait le choix de vous faire une synthèse des différents avis scientifiques sur la question. Nous ne revendiquons pas détenir la vérité, c’est pourquoi nous vous proposons une synthèse des avis scientifiques rencontrés, sans pour autant vous orienter sur une analyse ou une autre.

Les éléments qui font l’unanimité pour les asthmatiques concernant le COVID-19

La prise de cortisone

Tout d’abord, il est à noter que l’asthme est généralement traité par un traitement de fond à base de corticoïdes. Hors, les recommandations concernant le coronavirus, sont d’éviter la prise de cortisone, pour éviter d’amplifier la gravité des symptômes de la maladie.

Pourtant, les médecins sont formels et unanimes, il est essentiel que les personnes ayant de l’asthme continue leur traitement de fond, qui évite l’aggravation des symptômes asthmatiques en cas de contamination au COVID-19.

Les asthmatiques n’attrapent pas plus facilement le COVID-19

Le coronavirus est une infection virale transmise par les gouttelettes, avec une forte transmission et une durée de vie assez longues sur les différentes surfaces. Les personnes asthmatiques n’ont pas de sensibilité plus élevée que le reste de la population à cette infection. Si les symptômes varient vraisemblablement selon la population touchée, la probabilité de l’attrapée reste la même pour tous.

Les gestes barrières sont essentiels pour tous

Dès lors que toute personne peut attraper le COVID-19, il est essentiel de rappeler les gestes barrières à adopter pour ralentir (si ce n’est stopper) la contagion. Voici les recommandations officielles de l’état :

Symptômes du COVID-19 chez les asthmatiques : ce qui fait débat

Pour certains experts, l’asthme est un facteur aggravant des symptômes du COVID-19

C’est en effet ce qu’annonce l’Assurance Maladie, qui inclue dans la liste des personnes à risques, les asthmatiques, dans son communiqué de presse du 17 mars :

Cette reconnaissance permet d’ailleurs aux personnes souffrant d’asthme de demander un arrêt maladie pour justifier qu’ils ne se rendent pas au travail.

Un article de La Dépêche, assez représentatif des informations communiquées durant la semaine du 13 mars, semble signaler que les personnes asthmatiques subissent plus fortement les symptômes du COVID-19.

Pour d’autres experts, l’asthme n’est pas un facteur aggravant du COVID-19

Des médecins, en recherche active sur le virus, indiquent cependant que l’asthme, s’il est déjà suivi et bien traité, n’a pas d’influence sur la gravité des symptômes du COVID-19. Vous pouvez retrouver plus du détails dans cet article du Figaro daté du 20 Mars 2020.

L’association Asthme et Allergies a également mis en place un communiqué, expliquant plus en détail que seuls quelques cas extrêmes d’asthme peuvent être des facteurs aggravant du COVID-19, mais qu’ils ne représentent pas la totalité de la population des personnes asthmatiques.

En conclusion

Il est évidemment trop tôt pour tirer des conclusions définitives sur les liens entre asthme et COVID-19. Les informations évoluent de jour en jour, et la tendance des dernières informations vont dans le sens d’absence de conséquences d’un asthme bien maîtrisé sur les symptômes du virus.

Mais une chose est certaine, il faut continuer les traitements des personnes asthmatiques, et appliquer les consignes de distanciation sociale pour ralentir cette infection.

Alors, si votre situation le permet, RESTEZ CHEZ VOUS !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

X